Domiciliation d'entreprises : sa signification et les options possibles

Pour la concrétisation d’un projet professionnel qui s’inscrit dans la création d’une entreprise, il est crucial d’accomplir des formalités indispensables. La législation française en la matière exige d’ailleurs que toutes les sociétés exploitant une activité professionnelle dans le territoire français doivent posséder une adresse juridique et administrative, correspondant à une adresse de siège social. Ce sera à l’issue des étapes relatives à la domiciliation que cette adresse sera obtenue, un élément indissociable pour l’existence juridique de l’entreprise concernée.

De nos jours, il est possible de réaliser les formalités de domiciliation d’une manière intégralement dématérialisée, grâce notamment aux divers prestataires en ligne qui proposent ce genre de service. C’est le caractère simple et rapide des démarches qui attire le plus les entrepreneurs dans cette pratique, outre les autres avantages stratégiques qu’elle apporte. Voyons dans cet article les divers avantages liés à la domiciliation en ligne, ainsi que les étapes à accomplir pour obtenir une adresse de siège social sûre et rapide.

La notion de domiciliation d’entreprises

Le code de commerce français définit la domiciliation d’entreprises comme une étape obligatoire lors de la constitution d’une société, consistant à donner à cette dernière une existence légale à travers l’obtention d’une adresse de siège social (adresse juridique, administrative, fiscale, et aussi sociale). Ce sera à cet endroit que se trouvera l’emplacement de sa direction effective, des organes de direction à travers lesquels toutes les décisions officielles concernant la gestion et le fonctionnement de l’entreprise seront prises. Par ailleurs, il est important de préciser que l’adresse du lieu d’exploitation de l’activité professionnelle peut être différente de celle du siège social.

Pourquoi procéder à la domiciliation d’entreprises ?

L’intérêt majeur se situe au niveau de l’existence juridique même de l’entreprise, puisque sans posséder une adresse de siège social, elle ne pourra pas bénéficier d’une immatriculation au niveau du registre du commerce et des sociétés (RCS). De plus, on connaîtra par la même occasion sa nationalité, la loi qui régira ses affaires, mais également le tribunal compétent pour régler les éventuels différends liés à l’exploitation de son activité. Enfin, il est important de souligner que cette adresse est une mention statutaire obligatoire.

Les différentes solutions de domiciliation

Le dirigeant peut avoir plusieurs alternatives quant à la manière de domicilier son entreprise. On peut catégoriser les solutions en deux branches, la première correspondra à la domiciliation individuelle, et la seconde correspondra à la domiciliation collective.

Domiciliation d'entreprises : sa signification et les options possibles

S’agissant de la première catégorie, on trouve la domiciliation dans le local d’habitation du représentant légal de l’entreprise, mais aussi dans un local dédié (bail professionnel ou bail commercial). Par contre, on parle de domiciliation collective dans le cas des services proposés par les pépinières d’entreprises, les espaces de coworking, et les sociétés ou agences de domiciliation. Ce sera pour cette dernière alternative que les procédures dématérialisées seront mises en exergue.

Les formalités en ligne de la domiciliation d’entreprises

L’intérêt de la procédure en ligne par rapport à la procédure classique

Comme il a été brièvement mentionné ci-dessus, les étapes dématérialisées apporteront plus de fluidité au processus de domiciliation par rapport à la démarche classique. De plus, les formalités seront relativement simplifiées, et l’entrepreneur pourra obtenir une adresse professionnelle en seulement quelques minutes.

On peut également évoquer le côté abordable de cette pratique, puisque les coûts relatifs aux diverses procédures seront considérablement amoindris. De plus, l’entrepreneur évitera les déplacements récurrents en s’occupant des diverses formalités auprès des administrations concernées, puisqu’il n’aura qu’à naviguer en ligne pour toutes les démarches.

Les avantages de la domiciliation commerciale

Enfin, comme c’est à travers la domiciliation commerciale que les démarches en ligne peuvent se réaliser, l’entrepreneur pourra bénéficier d’une adresse prestigieuse ainsi que de multiples services complémentaires. La majorité des sociétés de domiciliation en ligne proposent des services adaptés au projet de la plupart des entreprises, les dirigeants auront ainsi la possibilité de ne souscrire qu’au service qu’il jugera utile et nécessaire pour son activité.

L’atout majeur qu’on constate ici c’est que tous les services proposés, que ce soit l’adresse prestigieuse (fait monter la crédibilité de l’entreprise), ou les services supplémentaires (la location de bureaux équipés, la permanence téléphonique, la gestion du courrier, l’accompagnement sur les formalités juridico-administratives), seront proposés à un tarif très compétitif, permettant à la majorité des entrepreneurs d’y avoir accès.

Domiciliation commerciale : le processus proprement dit

Domiciliation d'entreprises : sa signification et les options possibles #2

Avant tout, la domiciliation commerciale consiste à attribuer une adresse de siège social à une entreprise donnée (le domicilié), à travers les services d’une société spécialisée en la matière (le domiciliataire). Les étapes relatives à ce procédé sont simples à réaliser, il faudra tout simplement que l’entrepreneur identifie au préalable la société avec laquelle il souhaite faire affaire. Ensuite, il faudra se rendre sur leur site internet et y choisir une adresse de siège social. Le domiciliataire mettra en avant plusieurs adresses, à l’entrepreneur de faire son choix, mais elles seront toutes situées dans des quartiers prestigieux. Par ailleurs, les services optionnels doivent également être sélectionnés si l’entrepreneur envisage de souscrire à quelques-uns. Il suffira de cocher la case correspondante au service choisi.

L’étape suivante consistera à transmettre les informations nécessaires sur le dirigeant (son identité, son adresse de réexpédition du courrier, et divers coordonnés), et sur son entreprise à domicilier (sa dénomination sociale, son capital social, sa forme juridique, etc.). Ces informations serviront à établir un contrat de domiciliation, dans le cas de la prise d’engagement de la part du domicilié (c’est-à-dire qu’un accord a été trouvé entre les deux parties). Ce contrat doit comporter, outre les informations citées ci-dessus, la durée de l’engagement (trois mois au moins, renouvelable par tacite reconduction), et les obligations de chaque partie.

Enfin, il faudra passer à la facturation des services. Dans la majorité des cas, c’est le paiement par carte bancaire qui est le plus sollicité, à la fois rapide et sécurisé. Une fois que toutes ces étapes ont bien été accomplies, l’adresse sera directement disponible, et la société de domiciliation pourra encore assister le domicilié pour les diverses formalités juridiques à venir, notamment celles relatives à son immatriculation au RCS, jusqu’à l’obtention de l’extrait K-bis.