Guide pratique de la location meublée non professionnelle

La location meublée non professionnelle est un type d’investissement immobilier permettant de réaliser des bénéfices. Elle se focalise sur l’acquisition d’un bien. Ce dernier est à louer sous une stricte condition. Il doit être équipé des meubles. Cependant, certains critères sont à respecter si vous voulez avoir le statut de LMNP. Aussi, ce système vous offrira plusieurs avantages. Il se soumet, par exemple, à des régimes fiscaux très attractifs.

Les critères d’éligibilité en LMNP

Pour être sélectionné comme investisseur locatif LMNP, il faut respecter certains critères. D’abord, le contribuable doit procéder à l’achat d’un bien immobilier décent ayant des qualités proches d’un logement neuf. La maison ainsi acquise est à louer meublé. Elle est donc immédiatement disponible pour usage d’habitation. Ensuite, vous êtes élu si vos recettes annuelles au titre de LMNP ne dépassent pas le montant de 23 000 €. En d’autres termes, ces ressources financières doivent être inférieures à la moitié de vos revenus globaux. Enfin, le particulier intéressé ne doit pas être inscrit dans le RCS ou registre du commerce et des sociétés.

Guide pratique de la location meublée non professionnelle

  • Location meublée non professionnelle: Les erreurs à ne pas commettre
  • La location meublée: Une présentation des règles juridiques et fiscales applicables à la location meublée – Le mode d’emploi pour la location meublée… bail mobilité, Airbnb, contrat type

Les avantages de l’investissement locatif LMNP

Il existe plusieurs avantages dont vous pouvez bénéficier en investissant avec le système de LMNP. D’abord, ce dispositif permet aux contribuables de gagner des revenus qui seront faiblement taxés. De cette façon, vous pouvez vous constituer une grosse fortune financière avec le cumul de vos loyers et des intérêts fiscaux. Aussi, ce type d’opération devient de plus en plus demandé. Les services en location meublée non professionnelle sont, par exemple, fortement sollicités grâce à la qualité de leurs offres. Les logements ainsi proposés sont immédiatement habitables. La mise en location d’un bien ne pose donc aucun problème. Elle est, en prime, régie par un contrat de bail commercial moins contraignant et facile à gérer. Par ailleurs, la TVA de votre immeuble est remboursée dans les 20 années qui suivent.

En outre, si vous investissez en loi Censi-Bouvard avec le même bien, vous bénéficierez d’une importante réduction d’IR. Vous n’aurez pas également à vous occuper de votre bien. Cette tâche est assurée par un gestionnaire professionnel. Enfin, vous continuez de recevoir vos loyers bien que votre logement reste inoccupé. Il s’agit d’une sorte de rentabilité forfaitaire indiquée dans le contrat de bail. En effet, l’alliance entre la location meublée non professionnelle et Censi-bouvard constitue un meilleur type d’investissement immobilier.

Quels sont les régimes fiscaux appliqués dans le système LMNP ?

Il existe trois régimes fiscaux régissant l’investissement en LMNP. D’abord, le micro-BIC de petites entreprises permet un abattement de 50 % de vos revenus locatifs. Cette défiscalisation peut aller jusqu’à 71 % pour les chambres d’hôtes, les gîtes ruraux et les logements touristiques meublés. Ensuite, le régime réel laisse l’acquéreur déduire toutes les dépenses de ses revenus imposables. Enfin, le régime réel normal permet aux contribuables ayant des revenus locatifs annuels supérieurs à 788 000 € d’effectuer la même déduction. Ce dernier cas paraît un peu contraignant pour les services d’impôts. Il est en LMNP à appliquer obligatoirement, mais avec prudence.

FAQ

Quelles sont les démarches pour une location meublée entre particuliers ?

Pour louer un meublé entre particuliers, il est recommandé de signer un contrat de bail qui précise les conditions de la location. Il est important d'établir un état des lieux détaillé avant l'entrée dans les lieux pour éviter tout litige lors du départ. Le propriétaire peut demander une garantie financière, souvent équivalente à un mois de loyer, en plus du premier mois de loyer à la signature du bail.

Enfin, il est essentiel d'informer son assurance habitation de sa nouvelle location et de souscrire éventuellement une assurance spécifique pour la location meublée.

Quelle est la fiscalité à considérer pour une location meublée particulier ?

En tant que particulier louant en meublé, vous relevez du régime des Bénéfices Industriels et Commerciaux (BIC). Vos revenus sont donc imposés dans la catégorie des bénéfices industriels et commerciaux.

Vous pourrez déduire de vos revenus locatifs l'ensemble des charges liées à la location meublée. Il est important de tenir une comptabilité précise pour pouvoir justifier de l'ensemble de vos dépenses et ainsi optimiser votre fiscalité. Pensez également à déclarer vos revenus issus de la location meublée lors de votre déclaration fiscale annuelle.

Comment déclarer fiscalement une location meublée en tant que particulier ?

Pour déclarer fiscalement une location meublée en tant que particulier, il faut intégrer les revenus générés dans la catégorie des bénéfices industriels et commerciaux (BIC) de la déclaration d'impôts. Il est important de tenir une comptabilité précise pour justifier des charges déductibles telles que les travaux, l'amortissement du mobilier, les charges de copropriété, etc.

La déclaration doit se faire chaque année lors de la déclaration de revenus, en précisant le montant des loyers perçus ainsi que les différentes dépenses réalisées dans le cadre de la location. Il est recommandé de se faire accompagner par un professionnel ou un expert-comptable pour bien remplir sa déclaration fiscale et optimiser sa fiscalité.

  • La location meublée non professionnelle permet de réaliser des bénéfices en acquérant un bien équipé de meubles.
  • Pour avoir le statut de LMNP, il faut respecter des critères d'éligibilité stricts.
  • L'investissement en LMNP offre des avantages fiscaux attractifs et une gestion facilitée du bien immobilier.
  • Les régimes fiscaux applicables en LMNP sont le micro-BIC, le régime réel et le régime réel normal.