Quels revêtements muraux pour rénover votre salle de bain ?

Traditionnellement habillés de carrelage, les murs peuvent jouer d’autres cartes : peinture, papiers peints, papiers vinyles, toile de verre, lambris … Avant la pose d’un revêtement et pour éviter des craquelures et des moisissures, il est impératif de vous assurer que votre mur soit hydrofuge, surtout s’il est en plaques de plâtre. Le cas échéant, il faudra appliquer une sous-couche. Dans tous les cas, et encore plus si votre pièce a tendance à rester humide, une bonne ventilation s’impose.

Les carreaux en terre cuite

Plus traditionnels dans leur aspect, ils sont cependant devenus plus fins et plus résistants grâce aux procédés de fabrication actuels. Ainsi, il n’est plus nécessaire d’appliquer un traitement d’imprégnation après la pose. Les carreaux peuvent également être émaillés, ce qui les rend moins poreux et plus durs.

La peinture

Il faut tout d’abord veiller à sélectionner des peintures qui résistent à l’humidité et à la chaleur. Puis vous pourrez choisir votre couleur. En effet, les différentes matières proposées ne donnent pas les mêmes finis :

  • La peinture glycérophtalique (ou glycéro) : d’aspect brillant, elles sont s’adaptent bien aux salles de bains. Pensez à utiliser du white spirit pour nettoyer vos pinceaux et rouleaux. Les professionnels recommandent plutôt une glycero pour la salle de bains
  • La peinture acrylique : il faut choisir une peinture qui vieillit bien, spécialement développée pour les salles de bains. Elle présente l’avantage d’être quasiment inodore et de sécher rapidement. Enfin, les pinceaux et autres ustensiles se lavent à l’eau.

Les papiers peints

Eux aussi offrent une grande variété de couleurs et de motifs. On les choisira recouverts d’une couche de vinyle (PVC) qui les rend imperméables et lessivables. Les papiers peints se posent sur des murs propres et lisses. Si l’état de votre mur le nécessite, vous appliquerez un papier d’apprêt avec le papier final, voire même un enduit de rebouchage si votre mur présente des trous importants ou un enduit de finition pour les petites imperfections. Les enduits se poncent une fois sec. Vous utiliserez une colle spéciale pour papier peint vinyle, de préférence fongicide pour pièce à ambiance humide. Il existe des colles en poudre à diluer dans l’eau ainsi que des produits spéciaux pour pose du papier sur une surface laquée.  Contactez un professionnel pour la rénovation de votre salle de bain.

La toile de verre

Composée de fibres de verre tissées, la toile de verre camoufle les aspérités de votre mur et, de plus, résiste bien à l’humidité. Vendu en rouleaux, elle se pose comme du papier peint. Une finition avec une couche de peinture résistante « spéciale salle de bains » est nécessaire. Du fait de sa composition, de la poussière de verre peut se détacher lors de la pose. Protégez-vous avec des gants en caoutchouc.

Les lambris

Comme pour les parquets, les bois exotiques (teck) résistent à l’eau. Si vous préférez des bois plus traditionnels, optez pour des lambris que vous achèterez déjà huilés ou cirés, au à défaut, huilez et cirez les vous –mêmes. Il est important de laissez respirez vos murs en réservant un espace de quelques centimètres entre le mur et le lambris afin de permettre une circulation d’air. Il existe aussi des lambris en PVC, bien adaptés aux salles de bains. Vendus en lames de 2,50 m à 2,70 m de longueur, ils se posent facilement sans raccord, par des systèmes de clips.