Quels sont les différents types de joints ?

Même avec un mortier de jointoiement classique il est tout à fait possible de concevoir plusieurs types de joints pour lier entre eux les pavés que vous venez de poser. Quels sont les rendus visuels et les effets potentiels sur votre pavement ? Voyons ensemble quels sont les différents types de joints qu’il est possible de réaliser et leurs impacts sur votre surface.

Le joint affleurant plein

Quels sont les différents types de joints ?

Le joint affleurant plein est le joint le plus simple à réaliser entre vos pavés ou briques. Les joints se fondent dans les briques ou pavements, pour un rendu visuel massif et uni. L’idéal pour la réalisation d’un joint affleurant plein est d’utiliser un mortier de jointoiement qui soit d’une couleur quasiment identique à celle des pavés. C’est ce rendu ton sur ton qui conférera l’unité de votre surface pavée.

Le joint légèrement en retrait

Le joint légèrement en retrait est le plus utilisé pour le jointoiement des espaces pavés. Pour cette technique, on ne remplit pas entièrement le joint, qui s’arrêtera un peu en deçà du bord frontal des briques ou pavés. Le résultat va venir souligner la forme des pavements, pour un rendu très esthétique, notamment si vous avez utilisé des pavées en pierres irrégulières.

Le joint creux

Pour réaliser des joints creux, il faut accentuer la technique précédemment décrite des « joints légèrement en retrait ». La forme des pavés est d’autant plus valorisée que les joints sont moins remplis, mais attention aux faux pas qui, entre les joints, peuvent faire très mal.

Le joint beurré

Le joint beurré permet de créer un aspect général harmonieux à votre surface. Il s’agit d’un type de joint brut qui résulte d’un process en deux étapes pendant le jointoiement. Pour ce faire, on applique très généreusement le mortier de jointoiement, afin que celui-ci déborde légèrement par rapport au bord de la brique ou des pavés. En second lieu, on donne la texture souhaitée à l’aide d’une brosse ou d’un peigne.

Le joint chanfreiné

Le joint chanfreiné n’est réalisé que partiellement en retrait ce qui, sur une surface verticale telle une façade, apporte un effet d’ombre. La partie inférieure du joint va jusqu’au bord de la brique, puis forme un angle de 45° au fur et à mesure que l’on remonte vers la brique du dessus. L’ombrage perçu accentue l’horizontalité des façades sur lesquelles le joint chanfreiné est appliqué.

Le joint concave

Ce type de s’applique comme le joint affleurant, mais en utilisant un fer à joints creux. Ainsi, le centre du joint sera situé légèrement en retrait par rapport au plant de la surface pavée. L’intérêt de réaliser un joint concave avec le mortier de jointoiement est de faire ressortir davantage l’aspect de la brique ou du pavé.

Le joint coupé, ou joint en diamant

Le joint coupé, aussi appelé joint en diamant, présente des angles qui dépassent de la surface de pavement. On l’utilise plutôt sur une surface verticale (façade, par exemple) et demande un savoir-faire bien particulier pour être correctement appliqué.